Carte blanche à Stéphane Chatry 30/04 – 18/07 Pour sa huitième expérience, la vitrineam invite Zevs, l’une des figures majeures du street art international. A cette occasion, elle questionne un nouvel aspect de la relation entre l’art et les marques, en étudiant les relations non autorisées que ces deux mondes peuvent entretenir. L’artiste ancre les marques au cœur de sa démarche artistique, tout en s’attaquant à leur image. Zevs a probablement été le premier artiste issu du graffiti à avoir conceptualisé et intellectualisé l’action même du vandalisme et ainsi à l’avoir intégré au rang de l’art contemporain. Depuis 2005, il s’attaque à la fonction symbolique du logo qu’il flashe, liquide ou kidnappe. Conscient du pouvoir attractif de la publicité qu’il détourne à son profit, il l’interroge et l’utilise comme support d’expression. Le titre de l’exposition à la vitrineam, retrovizevrs reprend, comme pour le tag d’origine de l’artiste, une lecture tridimensionnelle : – Un flashback des quinze années d’actions urbaines de l’artiste. – Son engagement et ses interventions sur les marques qu’il utilise comme des cibles. – Une réappropriation orthographique du mot en faisant apparaitre son patronyme de manière indirecte. A l’occasion de la sortie de la première monographie de Zevs aux éditions Gallimard (Alternatives), retrovizevrs à la vitrineam marque le retour très attendu de l’artiste à paris depuis plusieurs années.